Deutsch    |    Français    |    Italiano

CE QUE NOUS AVONS DE PLUS PRÉCIEUX EST SOUVENT VULNÉRABLE


Le mauvais climat intérieur est d’autant plus nocif pour les enfants que leurs poumons et leur cerveau ne sont pas encore entièrement construits. 


Les chambres d’enfants ont souvent le plus mauvais air. Outre les particules toxiques qui proviennent de la maison elle-même, les nombreux jouets et appareils électroniques que l’on trouve dans tant de chambres d'enfants peuvent être responsables de la plupart des émissions néfastes. Une étude danoise récente a montré que chez environ la moitié des familles participantes, la concentration nocturne en CO2 dans les chambres d’enfants était plus élevée que recommandé et que dans un quart des chambres, elle lui était trois fois supérieure. 

SYMPTÔMES

La pollution atmosphérique et les taux élevés de CO2 peuvent provoquer des problèmes tels que la migraine, un sommeil dégradé, de la lassitude et perturber les capacités de concentration.  Le mauvais climat intérieur est particulièrement néfaste pour les enfants, car ils sont en cours de croissance et respirent plus vite que les adultes.

SOLUTIONS

Quelques conseils pour réduire la concentration en CO2 et améliorer le climat intérieur des chambres d’enfants 

1.


Ouvrez davantage vos fenêtres

L’air intérieur contient des gaz, des particules, des déchets biologiques et de la vapeur, qui peuvent tous présenter un risque pour la santé. Il est recommandé d’aérer les pièces trois à cinq fois par jour durant au moins 10 minutes. Aérez la chambre d'enfants le matin, lorsqu’ils jouent, et le soir, avant qu’ils aillent au lit. 
 

2.


Le plastique n’est pas toujours bon

Les plastiques chauds peuvent éjecter des vapeurs toxiques. Assurez-vous de ne pas laisser les jouets en plastique de vos enfants directement au soleil. Ne laissez pas les objets en plastique par terre si vous avez le chauffage au sol. D’après la réglementation européenne, tous les jouets en plastique fabriqués avant 2007 doivent être supprimés car ils peuvent contenir des produits chimiques interdits. Si vous avez de la place, ne faites pas dormir les enfants là où ils jouent. Vous réduirez ainsi la plupart des polluants de l’air potentiels. Certaines plantes d'intérieur peuvent également améliorer le climat des pièces, en éliminant le CO2 superflu.

3.


Évitez l’humidité, luttez contre les acariens

65 % des européens font sécher des vêtements à l’intérieur au moins une fois par semaine : c’est une mauvaise habitude. Lorsque vos vêtements sèchent, de l’humidité se forme, causant des moisissures nocives et un logement humide. Si possible, séchez vos vêtements ailleurs. Pour la même raison, votre salle de bain doit être correctement ventilée. Les acariens aiment les lits, changez régulièrement vos draps. Remplacez éventuellement les vieux matelas et coussins. Dans un matelas utilisé ordinaire se trouvent entre 100 000 et 10 millions d’acariens. Un oreiller vieux de deux ans peut contenir 10 % d’acariens morts et d’excréments.  

Vous aimeriez en savoir plus ?

VISION D’ENSEMBLE

Vous pouvez effectuer des changements essentiels qui amélioreront votre air intérieur par de nouveaux processus quotidiens. Nous passons 90 % de notre vie à l’intérieur, et les deux tiers de ce temps dans notre maison. Il s’agit du lieu idéal pour améliorer la vie à l'intérieur.

Réfléchissez aux éléments qui pourraient apporter davantage de lumière naturelle et d’air frais aux chambres d’enfants. Assurez-vous de pouvoir entièrement ouvrir les fenêtres. Évitez la moquette et choisissez une pièce ayant une bonne direction pour permettre aux enfants d’avoir le plus de lumière du jour possible. Assure-vous de bien aérer votre maison, plus particulièrement la cuisine et la salle de bain.


Améliorez l’espace existant

Réfléchissez à des solutions pour « faire entrer l’extérieur ». La majorité d’entre nous vit dans un environnement urbain et, dans une certaine mesure, nous nous sommes isolés de la nature. Certains gestes simples, comme l’ajout de plantes en pot (capables de purifier l’air), permettent d’améliorer la qualité de votre environnement intérieur. Pensez aussi à la vue vers l’extérieur dont vous pouvez bénéficier en utilisant judicieusement les fenêtres et les portes.

Gagnez de l’espace judicieusement

L’ajout d’espaces de vie à votre habitation permet d’améliorer la qualité de la vie à l’intérieur. Réfléchissez à la possibilité de rénover un grenier ou de construire une extension et retenez en priorité les solutions qui permettent de faire entrer de l’air frais et de la lumière naturelle.

Si vous déménagez

Si vous cherchez votre futur nid, gardez à l’esprit que les constructions plus anciennes peuvent présenter des problèmes susceptibles de nuire au climat intérieur. Vérifiez par exemple que toutes les fenêtres peuvent être ouvertes complètement et fonctionnent, en particulier dans la cuisine et la salle de bain. De même, choisissez une couleur de peinture plus claire au moment d’aménager l’espace. Les teintes claires réfléchissent mieux la lumière dans votre intérieur.


LA LUMIÈRE DU JOUR PEUT AMÉLIORER LES CAPACITÉS D’APPRENTISSAGE DE VOS ENFANTS DE 15%

La science montre que les salles de classe bien éclairées par la lumière du jour permettent de mieux apprendre que les pièces mal éclairées. Il n’y a donc aucun doute que ses avantages sont autant utiles dans un lieu de vie qu’au travail.   

QUE PUIS-JE FAIRE?

Il y a plusieurs moyens d’amener plus d’air et de lumière naturelle dans la maison. Certaines sont faciles et rapides à mettre en place, d’autres nécessitent plus de temps mais conduisent à des améliorations solides et durables.