Deutsch    |    Français    |    Italiano

L’AIR INTÉRIEUR NE RESTE PAS CELUI QUE L’ON A ENFERMÉ


L’air intérieur peut être jusqu’à cinq fois plus pollué que l’air extérieur. Vivre dans un air vicié peut entraîner des maladies, comme les yeux qui démangent, la migraine, une mauvaise qualité de sommeil, et même de l’asthme et des allergies.


L’air intérieur est pollué par un nombre infini de substances. Ceci va du CO2 et des particules d’aliments cuisinés, aux poils d’animaux, à l’humidité des bains, des douches et de la machine à laver. 65 % des européens font sécher des vêtements à l’intérieur au moins une fois par semaine, et de l’humidité s’en échappe. Une famille produit en moyenne 10 litres d’humidité chaque jour. Les études montrent aussi que les chambres d'enfants font souvent partie des pièces où la pollution est la plus élevée. 45 % des chambres d’enfants présentent une ventilation inadéquate et un taux de CO2 élevé.

SYMPTÔMES

Si vous souffrez en permanence de symptômes corporels, comme des éternuements, un nez qui coule, des yeux rouges et des maux de tête qui s’améliorent quand vous quittez la maison, ceci pourrait être dû à un mauvais climat intérieur.  Les activités telles que la cuisine, le ménage et les prises de bains humidifient l’air et peuvent conduire à la formation de moisissures, qui sont un véritable risque pour la santé. Plus une pièce est utilisée, plus les poussières et autres particules s’accumulent et se répandent.

SOLUTIONS

La première étape vers l’amélioration de la qualité de l’air d'une pièce est d’accepter et de comprendre l’ampleur du problème. Vous pouvez alors élaborer des étapes simples pour conserver un air pur.

1.


Ouvrez davantage vos fenêtres

L’air intérieur contient des gaz, des particules, des déchets biologiques et de la vapeur, qui peuvent tous présenter un risque pour la santé. Il est recommandé d’aérer les pièces trois à cinq fois par jour durant au moins 10 minutes et de garder plus d'une fenêtre ouverte. Aérez également votre chambre avant d’aller dormir et au réveil.

2.


Nettoyez et aérez vos tapis


…ou, encore mieux, débarrassez-vous de vos tapis. Des tapis épais et des meubles tels que les vieux canapés sont un paradis pour les acariens et les bactéries.

3.


Réduisez l’humidité

Séchez le moins souvent possible vos vêtements à l’intérieur. En le faisant, vous créez de l’humidité qui peut conduire à la formation de moisissure nocive dans votre foyer. Pour la même raison, votre salle de bain doit être correctement ventilée. Si vous ne pouvez pas faire sécher vos vêtements en plein air, essayez d’ouvrir une fenêtre dans la pièce que vous utilisez à cet effet, pour que l’humidité puisse s’échapper. 

Vous aimeriez en savoir plus ?

VISION D’ENSEMBLE

Vous pouvez effectuer des changements essentiels qui amélioreront votre air intérieur par de nouveaux processus quotidiens. Nous passons 90 % de notre vie à l’intérieur, et les deux tiers de ce temps dans notre maison. Il s’agit du lieu idéal pour commencer à améliorer la vie à l'intérieur.

Par exemple, si vous cherchez une nouvelle maison, veillez à demander s’il est possible de laisser une fenêtre ouverte dans chaque pièce. Si vous envisagez une rénovation, réfléchissez à des éléments qui garantiront davantage de lumière naturelle et d’air frais aux pièces. Si vous pouvez modifier l’usage fait des pièces, veillez à ce que les celles les plus utilisées soient orientées vers le sud. 

 

Améliorez l’espace existant

Réfléchissez à des solutions pour « faire entrer l’extérieur ». La majorité d’entre nous vit dans un environnement urbain et, dans une certaine mesure, nous nous sommes isolés de la nature. Certains gestes simples, comme l’ajout de plantes en pot (capables de purifier l’air), permettent d’améliorer la qualité de votre environnement intérieur. Pensez aussi à la vue vers l’extérieur dont vous pouvez bénéficier en utilisant judicieusement les fenêtres et les portes.

Gagnez de l’espace judicieusement

L’ajout d’espaces de vie à votre habitation permet d’améliorer la qualité de la vie à l’intérieur. Réfléchissez à la possibilité de rénover un grenier ou de construire une extension et retenez en priorité les solutions qui permettent de faire entrer de l’air frais et de la lumière naturelle.

Si vous déménagez

Si vous cherchez votre futur nid, gardez à l’esprit que les constructions plus anciennes peuvent présenter des problèmes susceptibles de nuire au climat intérieur. Vérifiez par exemple que toutes les fenêtres peuvent être ouvertes complètement et fonctionnent, en particulier dans la cuisine et la salle de bain. De même, choisissez une couleur de peinture plus claire au moment d’aménager l’espace. Les teintes claires réfléchissent mieux la lumière dans votre intérieur.


VIVRE DANS UN LOGEMENT HUMIDE ET MOISI AUGMENTE LE RISQUE D’ASTHME DE 40% 

Les problèmes respiratoires ou d’asthme peuvent s'aggraver ou apparaître en cas de mauvaise qualité de l’air intérieur.

QUE PUIS-JE FAIRE?

Il y a plusieurs moyens d’amener plus d’air et de lumière naturelle dans la maison. Certaines sont faciles et rapides à mettre en place, d’autres nécessitent plus de temps mais conduisent à des améliorations solides et durables.